5 conseils pour installer un digicode ou un interphone

Pour sécuriser l’accès à votre société, vous avez décidé d’installer un digicode ou un interphone à l’entrée de votre immeuble. Ces portiers électriques sont en effet des moyens simples et efficaces de limiter l’accès aux seuls salariés et aux visiteurs de votre choix. Voici quelques conseils pour bien choisir et installer ce dispositif de sécurité.

1) Choisissez entre digicode et interphone

Les deux appareils ont leurs qualités et leurs défauts. D’un côté, le digicode est plus facile (et aussi moins coûteux) à mettre en place que l’interphone, puisqu’il ne nécessite pas la pose de câbles à l’intérieur du bâtiment. De l’autre, l’interphone permet une gestion des entrées et l’ouverture des portes à distance pour les clients ou les fournisseurs. Vous pouvez conjuguer les deux, en plaçant un interphone à l’entrée principale et un digicode aux issues de secours.

2) Optez pour un matériel résistant aux intempéries

Les boîtiers sont destinés à un usage extérieur dans la grande majorité des cas, il faut donc qu’ils soient résistants au froid et aux écarts de température et, bien évidemment, étanches en cas de contact direct avec la pluie. En général, les matériaux recommandés pour la fabrication des boîtiers sont le polycarbonate, l’aluminium, l’inox ou le zamak.

3) Protégez le digicode contre les tentatives d’effraction

De nombreuses entreprises optent pour un boîtier en applique, mais ce système est peu fiable en cas d’intrusion. Il est préférable d’encastrer le digicode dans le mur en utilisant des boulons et des vis aveugles. Ainsi, il ne pourra pas être dévissé de l’extérieur. Pour lutter contre le piratage, choisissez un code avec 4 chiffres et 2 lettres au minimum, et changez-le régulièrement. Limitez le nombre de personnes ayant connaissance du code en vigueur au strict nécessaire et, surtout, ne conservez pas le code usine : il est disponible en ligne dans les manuels des fabricants !

4) Rendez le dispositif accessible à tous

Le digicode ou l’interphone doit être installé de façon à permettre à tout un chacun de l’utiliser, y compris les personnes non-voyantes ou en fauteuil roulant. Le boîtier électrique doit être fixé idéalement à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,3 mètre du sol et, si possible, ne pas inclure de menu déroulant, impossible à utiliser pour un non-voyant.

5) Offrez un accès aux services de secours

En cas d’incident ou d’incendie, il est primordial que les services de première urgence ou que les pompiers puissent accéder facilement aux bâtiments, en disposant par exemple du système Vigik. A défaut, si personne n’est là pour leur ouvrir (la nuit ou les jours fériés), ils seront dans l’obligation de forcer la porte d’entrée.